3 conseils pour définir ses horaires d’ouverture

Déc 9, 2022 | Je monte ma micro-crèche | 0 commentaires

La question des horaires est une étape hyper importante puisqu’elle va te permettre de définir les plages horaires d’accueil des familles et de tes employés. Elle est longue et fastidieuse mais nécessaire. Des horaires bien définis te permettront de gérer au mieux les emplois du temps de ton équipe et donc d’obtenir une bien meilleure organisation en interne. 

Définir ses horaires d’ouverture est une question que tout porteur de projet se pose à un moment ou à un autre suivie de la question : “Comment choisir ?” 😱

En réalité, le choix est très simple et il se fait par le biais de calculs. En effet, il faut bien prendre conscience que chaque heure ouverte nécessite la présence de personnel et des charges liées au bon fonctionnement de la crèche tel que l’électricité, l’eau, etc…

Donc une heure ouverte chaque jour, ça fait 5 heures par semaine et donc environ 20 heures par mois… à payer ! Il va donc falloir que tu réalises des calculs très détaillés et précis pour toutes les options que tu envisages afin de pouvoir identifier la meilleure opportunité pour ta micro-crèche 🤌.

Néanmoins il n’y a pas que l’aspect financier à prendre en considération, il pèse lourd dans la balance bien entendu mais il n’englobe pas tout puisque tes horaires doivent également être adaptés à la demande de tes clients potentiels aka les familles et/ou entreprises. 

Je sais, tu dois te dire, merci Sophie pour ces conseils dont je me doutais déjà mais bon… tu n’as pas mieux sous le coude ? Bien sûr que j’ai mieux et je te propose dans la suite de cet article de te donner trois conseils que je prodigue lors de mes coachings. On se lance ? 😉

1. Les horaires nocturnes

Les horaires nocturnes peuvent être à la fois une très bonne idée comme à la fois la pire idée jamais eu. Je m’explique, ce n’est pas parce que tu vas implanter ta structure à côté d’un hôpital et que ta clientèle est en grande majorité des soignants, docteurs, infirmiers… que tu auras nécessairement des familles intéressées par tes prestations. Généralement, les familles sont rarement monoparentales et par la force des choses le second parent travaille rarement au même endroit que l’autre parent. Ils n’ont généralement pas les mêmes horaires et l’enfant peut donc être gardé facilement par l’autre parent. Et, quand bien même, les horaires sont les mêmes, le second parent ne travaille sans doute pas au même endroit, peut-être que le mode de garde sera donc privilégié envers le lieu de travail du second parent. Une étude de besoin est capitale pour choisir si oui ou non ta structure à la nécessité de proposer du nocturne. S’il s’avère que c’est le cas, c’est une belle opportunité pour toi puisque ta structure amassera plus d’argent, mais n’oublies pas non plus dans tout ça que les horaires de nuit pour tes employées seront plus élevés. Une nouvelle fois, tu vas devoir sortir la calculatrice et faire des tests pour voir si cette option est bel et bien rentable pour toi 🤑.

 

2. Les horaires élargis

Les horaires élargis ? Kezako ça encore ? 🤔 C’est très simple, il s’agit-là de proposer un mode de garde de très tôt le matin jusqu’à très tard le soir. Par exemple de 6h à 20h. Une fois de plus c’est un concept qui peut être hyper intelligent, notamment dans les grandes villes où il y a de nombreux cadres qui ont des horaires variables sur une très vaste plage horaire. Il n’empêche qu’une fois de plus, il est primordial de contrôler qu’il y a une demande suffisante pour offrir ces services. Ouvrir 2 heures de plus pour seulement 2 enfants, ce n’est pas rentable. Il faut bien comprendre que tu auras les mêmes charges de structure pour 2 enfants que pour 4 et que pour garder ce même nombre d’enfants il te faudra payer le même nombre de professionnelles. Il doit donc s’agir d’un choix très réfléchi et correspondant à un réel besoin et pas seulement à une vie de se différencier. Prendre de telles décisions sans calculer la rentabilité de l’action peut te mettre en grande difficulté financière, je t’invite donc à être prudente. D’ailleurs, si je peux me permettre un conseil, il vaut mieux selon moi perdre un client intéressé par des horaires larges que de mettre en danger la pérennité financière de la crèche 😥.

 

L’idéal est de tendre vers les 100% de taux de fréquentation dans ta structure même à 6h.  

Attention, cependant, je ne parle ici que des impacts financiers. Il est évident que la micro-crèche a un réel rôle social et doit autant que possible accueillir les familles qui en ont besoin, mais, il y a un équilibre à trouver entre demande et rentabilité. L’équilibre financier d’une micro-crèche peut parfois être un peu léger et ouvrir à perte pourrait poser souci sur une trop longue période et pénaliser toutes les autres familles accueillies dans la structure 🙏.

3. Réfléchir à ses horaires pendant l’étude de terrain

Pendant ton étude de terrain tu seras en contact avec des potentiels clients. C’est le moment de les sonder et de voir ce dont ils ont besoins et envies pour leurs enfants. A force de questionner et interroger les personnes intéressées, tu auras une meilleure idée des besoins à prendre en considération, des solutions à offrir, des personnes qui sont déjà là pour les aider aujourd’hui (associations, ludothèques,…) 🙂.

Je t’invite donc à les laisser faire des suggestions et prendre en considération leurs demandes. Sois à l’écoute c’est la clé du succès de ta structure. Grâce à ces retours tu sauras bien plus facilement les horaires qui correspondent à la commune où tu t’implantes et tu ne prendras ainsi que très peu de risques 😉.

Enfin, je voudrais te donner un dernier conseil. Tu sais, il peut arriver que face à tant de tâches, tout te paraisse insurmontable. Je le sais, je suis moi-même passée par là. Donc, si tu sens que c’est trop, que tu t’en sors plus vraiment et bien fais-toi aider par les gens qui t’entourent : ta famille, tes amis, ton médecin PMI, des groupes d’entraides de gestionnaires… Toutes ces personnes ont le recul que tu n’as pas en ce moment et pourront très certainement t’aider à y voir plus clair dans ces périodes un peu sombres. Tu n’es pas toute seule, alors profites-en 🙂 🥰 !