3 conseils pour former son personnel en micro-crèche 

par | Avr 2, 2023 | Je prends soin de ma micro-crèche, L'équipe en micro-crèche | 0 commentaires

Tu aimerais pouvoir former ton personnel de manière régulière, passionnante et pertinente mais tu n’as pas d’idée sur comment le faire ? Je comprends, ce n’est jamais simple puisque cela peut froisser l’équipe ou être mal interprété, ce qui pourrait engendrer une baisse de motivation générale. Après plusieurs années d’expérience en tant que gestionnaire j’ai pu proposer des outils divers et variés pour que mes équipes puissent toujours être formées, aujourd’hui je te donne 3 conseils qui je l’espère seront probants pour toi et tes professionnelles. Let’s go ! 🎉

Avant toute chose j’aimerais faire un petit laïus sur les diplômes. C’est bien beau d’avoir des diplômes (ou de ne pas avoir d’ailleurs puisque depuis les derniers décrets ces derniers ne sont plus obligatoires). Selon moi, le plus important c’est la formation. Je m’explique. Pour être une gestionnaire entourée de professionnelles impliquées, il faut constamment les former afin qu’elles puissent se tenir au faîte des dernières nouveautés et des dernières actualités aussi bien l’univers vaste qu’est la petite enfance mais dans le monde des neurosciences. Selon moi, ce n’est pas parce qu’on est diplômé que l’on doit rester sur ses acquis, bien au contraire La curiosité et l’apprentissage doivent être au cœur de toutes les préoccupations des professionnelles de la petite enfance puisqu’elles sont les personnes les plus proches des enfants dans les premières années, charnières, de leur vie. Ce sont elles qui vont leur offrir une ouverture d’esprit, de la curiosité, de la tolérance, de la bienveillance….

Continuer d’apprendre est donc une nécessité même en ayant eu son diplôme. En restant curieux sur le monde qui nous entoure on sera mieux équipés pour répondre aux besoins des enfants. D’autant que le monde évolue perpétuellement tout comme nos besoins et ceux des enfants. Apprendre est donc un gage de qualité chez une professionnelle mais qui peut être parfois assez difficile à mettre en place. Et… cela peut se comprendre, en terminant une journée de travail la professionnelle qui travaille à tes côtés n’a pas forcément envie de se former sur son temps libre alors comment allier curiosité, formation et temps de travail ? C’est que je vais t’expliquer tout de suite 🙂 

Les temps de réunion

Ils peuvent permettre à toute ton équipe d’échanger sur les pratiques de la structure. C’est un temps où vous allez devoir composer ensemble pour avancer et faire mieux. Tu devras être l’élément moteur de cette réunion en soufflant des pistes, des idées de choses à mettre en place pour l’épanouissement des enfants. Ces idées permettront sans doute à tes professionnelles de rebondir sur des nouvelles et, hop, sans s’en rendre compte elles vont toutes acquérir de nouvelles connaissances. L’échange, le concret, prendre le temps d’expliquer, de visualiser de nouvelles situations, ce sont de chouettes manières de faire mieux 🙂. 

De plus, ces réunions peuvent être le moment idéal pour que tu puisses dire à tes équipes quand leurs pratiques ne sont pas les bonnes et ne correspondent pas à l’image de ta structure. Bien sûr, le but n’est pas d’incriminer la personne ou les personnes en question, plutôt d’exprimer ce qui ne va pas et d’apporter des solutions pour faire mieux.

Une entraide main dans la main pour se former chaque jour et donner du meilleur de soi pour les enfants de la micro-crèche 🙏.

Les temps de journée pédagogiques 

Dans la même lignée tu peux proposer à tes équipes des journées pédagogiques, comprendre par là, des petits moments hors du quotidien, hors de la structure où vous pourrez toutes ensemble remettre les choses à plat et en perspectives. Tentez de concevoir de nouvelles approches et surtout, une fois de plus, amener des temps de discussion pour attiser la curiosité. Ces journées pédagogiques pourront être l’occasion de proposer des ateliers pratiques ou pas, faire des jeux de rôle ou pas mais surtout de partager autour de pratiques pédagogiques à mettre en place prochainement au sein de la micro-crèche. 

Les journées pédagogiques sont prévues à cet effet et pourront permettre aux professionnelles de s’investir différemment dans la formation. 🙂

Proposer des outils au cœur de la structure 

Eh oui ! Si tu n’arrives pas à proposer à tes professionnelles de se former, fais venir les outils de formation à toi 😉 

Une bibliothèque interne 

Par exemple, tu peux créer une bibliothèque spéciale petite enfance, que tu mettras dans ton local où les professionnelles pourront se servir en ramenant les livres chez elles pour aiguiser leur sens critique, affirmer leur point de vue et apprendre, toujours apprendre. Il existe de très nombreux livres sur tous les sujets qui concernent la petite enfance et il serait dommage de s’en priver. Bien sûr, lire un livre ne remplace pas une formation mais ça peut déjà planter des graines, montrer les choses sous un angle nouveau et pourquoi pas donner envie de faire différemment voire peut-être de se former. 🙂

S’abonner à une revue sur la petite enfance

Là aussi, tu n’as rien de plus à faire que de laisser en vue la revue du mois sur la table de la cuisine par exemple. Pendant le temps de pause les professionnelles de ta structure pourront feuilleter la revue et apprendre de nouvelles choses sur leur profession et leur manière d’être auprès des enfants 🙂. Je te conseille vivement le magazine des Métiers de la Petite Enfance.

Je sais que ce n’est jamais simple de proposer à l’équipe de se former. Certaines le feront de bon cœur car elles sont curieuses de nature pour d’autres il faudra faciliter l’accès à la formation et la rendre presque invisible durant le temps de travail pour que ce soit plus facile à accepter. Le tempérament et le caractère des gens jouent beaucoup, là où il y a des personnalités qui aiment apprendre il y en a pour qui ça rappelle de mauvais souvenirs et qui préféreront s’en tenir éloigné pour le reste de leur vie. Il faut trouver un juste milieu dans tout ça pour avancer ensemble et créer une équipe soudée, passionnée et investie pour qui l’apprentissage ne sera pas perçu comme une punition mais plutôt comme une manière de devenir la meilleure version de soi-même. Et toi as-tu d’autres conseils que tu aimerais distiller par ici ? N’hésite pas à les mentionner en commentaire, nul doute que cela sera utile à une autre gestionnaire ou future gestionnaire 👍

Cet article pourrait te plaire :   Quelles sont les missions d’une directrice de micro-crèche ?

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *