Tu aimerais te lancer dans l’aventure de la micro-crèche mais tu as peur de prendre un risque ? C’est normal, c’est même humain. Par contre, il ne faut pas que la peur t’empêche de démarrer ton projet de micro-crèche. C’est pour cela qu’aujourd’hui je vais te présenter les 6 points qui font que tu stagne et que tu n’arrives pas à aller plus loin. 

1. Tu veux trop en faire

C’est bien souvent la clé du problème, tu fonces tête baissée sans avoir de feuille de route claire sur laquelle t’appuyer. N’oublies jamais qu’à force de vouloir aller partout, on ne va nulle part. 

Je t’invite donc à mettre en place une organisation simple, que tu tiendras sur du moyen terme et qui te permettra de rester focus sur une étape puis une autre tout en ayant une visibilité sur les prochaines étapes à franchir. 

2. Tu ne te concentres pas sur le plus important

On est bien d’accord, ton objectif professionnel c’est d’ouvrir ta micro-crèche.

Du coup commence par les tâches les plus importantes à effectuer comme :

Je sais que tu t’impatientes déjà de lancer le recrutement de ta future équipe, d’imaginer voire même de créer ton logo, chercher un imprimeur pour imprimer tes futures cartes de visite… Je le sais parce que je suis moi-même passée par là, toutefois crois-moi sur parole, pour le moment ce n’est pas d’actualité. 

En pensant à ces tâches secondaires tu es en train de faire de la procrastination active. Autrement dit, c’est l’art et la manière de se perdre dans tout plein de tâches qui n’ont pas de valeur ajoutée sur le moment présent et qui t’éloignent encore davantage de tes tâches principales.

Reste focus sur l’essentiel et tout viendra à toi de façon très naturelle et spontanée pour le reste. 

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Les documents de fonctionnement d'une micro-crèche

3. Les difficultés financières te font peur

Et j’ai envie de te dire qu’une nouvelle fois c’est bien normal. Quand on sait qu’une entreprise sur trois fait faillite dans les 3 ans après leur création, comment ne pas y penser ? Par contre la différence c’est que ça doit juste te traverser l’esprit et pas te hanter.

Ton projet doit être rentable c’est évident et pour y parvenir tu as plusieurs verrous que tu peux actionner notamment en préparant ton business plan le plus rapidement possible et en réfléchissant de manière factuelle et pragmatique aux tarifs et charges les plus importantes de ta future micro-crèche comme les salaires et le loyer.

Je t’invite aussi à préparer ton étude de besoin assez rapidement. C’est grâce à elle que tu sauras si tu as ciblé la bonne commune pour ton projet.  

4. Tu t’auto-sabotes

Cela te semble improbable et pourtant… Tu connais cette petite voix dans ta tête qui te susurre à l’oreille :

  • « C’est trop difficile, je ne vais jamais y arriver. »
  • « Je ne suis pas assez douée pour réussir. »

Oui ? Eh bien, saches que ces pensées que tu penses être seulement des pensées sont bien plus que cela. Elles s’intègrent dans ton esprit et parviennent à brouiller ta perception de la réalité, jusqu’à saboter complètement tes projets.

Tu dois vraiment chasser toutes ces croyances qui te ralentissent dans ton avancée. Dis-toi que tu es capable de faire de grandes choses et que rien, ni personne ne doit t’empêcher de mener à bien cette ouverture de micro-crèche parce que tu t’en donnes vraiment la peine.

5. Ton business modèle n’est pas le bon

C’est parfois difficile de se l’avouer mais… Si tu tentes en vain de te concentrer sur ce projet de micro-crèche et que rien n’y fait, que ton esprit est souvent ailleurs, qu’il est tout bonnement impossible de t’y mettre sérieusement, peut-être alors que ce projet de micro-crèche n’est pas fait pour toi.

Peut-être que tu as besoin d’un vent nouveau d’un point de vue professionnel mais que la micro-crèche n’est pas ta vocation. C’est parfaitement ok, tu as essayé, tu t’es aperçu au bon moment que ce n’était pas fait pour toi, tu as donc la possibilité de te poser de nouveau et de réfléchir afin de comprendre ce qui te plaît vraiment dans la vie pour te tourner vers une profession qui te correspond à 100 %. 

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Passer son Cap en candidat libre

6. Tu te sens seule

Je te comprends. C’est vrai que se lancer dans un tel projet toute seule, c’est assez démotivant, tu as envie d’échanger avec quelqu’un, de pouvoir te reposer sur l’expérience de quelqu’un, d’avoir une personne auprès de toi qui puisse comprendre à la fois tes échecs, tes réussites et tes objectifs à venir. 

Parfois l’entourage proche est présent mais cela n’est pas suffisant, ce n’est pas nécessairement qu’il ne prête pas attention à ce que tu vis mais c’est plutôt que tu aimeras un peu d’aide et de soutien d’une experte dans le domaine, d’une personne qui a vécu la même réorientation professionnelle par exemple. 

Saches que si tu souffres de la solitude, que tu as la tête dans le guidon, que tu te sens facilement perdue face à la masse de travail, moi je peux t’aider ! Je propose des formations en ligne et/ou des accompagnements qui font que je peux soit te guider soit juste t’écouter me parler de ton projet, tes craintes et tes doutes. Et justement, parce que j’ai vraiment à cœur de t’aider à avancer dans ton projet de micro-crèche j’ai créé la formation Focus Agrément.

Dans cette formation, je t’aide à préparer ton dossier d’agrément afin que ta micro-crèche puisse voir le jour. Tu n’es pas toute seule, je te le garantis, il te suffit juste de faire confiance aux bonnes personnes !

J’espère que cet article aura pu t’être utile, si tu as des questions n’hésite pas à me les poser en commentaire, je t’y répondrais au plus vite.