Créer ta propre micro-crèche …

Tu y songes depuis longtemps maintenant et le moment est venu pour toi de devenir ton propre patron !

Les démarches sont assez simples pour créer ton entreprise, mais avant de te lancer tête baissée cette aventure, il est nécessaire de se poser les bonnes questions.

Pourquoi décides-tu de créer ton entreprise ?

Tu ne pas décider de te reconvertir sur un coup de tête. Prend le temps de mener une réflexion approfondie, surtout si tu mènes seule cette démarche.

Pour être sûre de ton choix, tu peux choisir de te faire accompagner par Pôle Emploi, par le biais d’un bilan de compétences, ou encore dans le cadre d’un plan de licenciement.

Dans tous les cas, le principal, c’est que tu prennes conscience de l’investissement que cela va impliquer.

Parce que si la seule raison qui te pousses à créer ton entreprise, c’est uniquement de ne plus avoir de patron sur le dos, ça risque d’être un peu léger. Alors oui, tu auras cette sensation de liberté qui te manque tant, mais d’un autre côté, une pression énorme due au fait d’être seule maitre à bord

Je te conseille de vraiment mettre au clair les motivations profondes qui t’animent.

As-tu le profil de la créatrice d’entreprise ?

Créer, puis developper une activité indépendante sur le long terme va exiger une réelle détermination.

Parce qu’il y aura des moments sympas, mais également des moments où tu devras prendre des décisions difficiles, ou encore gérer efficacement quand les chiffres ne sont pas au rendez-vous.

Je vais ici te parler des qualités indispensables (ou au moins fortement recommandés) à la création et au développement de ton entreprise.

  • L’autonomie et l’organisation : si tu es la cheffe d’entreprise, tu seras seule maitre à bord. Il sera donc de ton ressort de prendre toutes les décisions qui engagent ton activité et t’organiser sur le travail à réaliser.
  • L’énergie et la capacité de travail : surtout au début, tu verras, tu vas donner sans compter. Ça va te prendre un temps et une énergie folle ! Tu vas te transformer en avocate, secrétaire, commerciale, livreuse, chargée de communication, maître d’oeuvre … En fait, tu vas acquérir beaucoup de nouvelles compétences en un peu de temps. Au fur et à mesure ton expérience et de ton organisation, cela devrait se calmer.
  • Le réalisme et le pragmatisme : savoir s’adapter, se montrer réactive par rapport aux opportunités qui peuvent surgir, sans pour autant se lancer dans des investissements trop couteux … Pour toutes les situations que tu vas rencontrer, il n’existera jamais de solution toute faite. Ce sera alors à toi de trouver la solution la plus adaptée, avec réalisme et objectivité.
  • La persévérance : pour cette partie, si tu veux devenir gestionnaire de ta micro-crèche, je suis sûre que tu sais déjà que la persévérance est l’ajout majeur pour aller jusqu’au bout ! Si tu crois en ton projet, alors va jusqu’au bout et ne lâche rien !
  • Savoir se vendre : personne ne pourra le faire pour toi ! Un minimum de sens commercial sera indispensable pour obtenir un accord auprès de ton conseiller bancaire, faire signer les contrats d’accueil aux premières familles qui te connaissent pas du tout ta structure, et même pour tes premiers rendez-vous auprès de la PMI et de la mairie.
Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Reconversion professionnelle : pourquoi changer ?

Par quoi je commence ?

C’est bon, tu es toujours là ?

Le but n’était pas de te briser le moral avec ces 2 premiers paragraphes mais que tu sois au courant de la réalité d’un créateur d’entreprise.

Si malgré tout, tu es toujours là et plus motivée que jamais, on continue !

Commence déjà par décrire de la façon la plus concrète comment tu vois ta micro-crèche, avec les caractéristiques du service que tu proposes. Par exemple, si tu veux aider le personnel de l’hôpital avec un accueil possible 24h/24h, ou encore si tu veux absolument proposer des repas bio …

Une fois que ton projet devient plus concret, il est temps de réaliser ton étude de besoins.

Ce va te permettre de mieux connaître ton marché, de t’assurer qu’il existe bien une demande dans la commune que tu as ciblé, de repérer les structures actuelles. En bore d’évaluer concrètement la faisabilité de ton projet.

Ensuite, enchaine avec la préparation du business plan. Cela va te permettre de d’interroger sur les moyens humains, techniques et financiers. Ce document détaille la mise en oeuvre de ton projet.

Si tu veux aller plus loin avec le business plan, j’ai créé une formation là-dessus (éligible au CPF). Pour en savoir plus, c’est ici !

Tu as maintenant toutes les cartes en main pour aller au bout de ton projet.

Si jamais il y a une étape qui te rebute, viens m’en parler en commentaire 😉