C’est une question qui revient assez souvent. Parce qu’au-delà de créer ta micro-crèche, tu vas devoir aussi gérer ta société. Vie privée – vie professionnelle, comment trouver le juste équilibre ?

Fini la vie de salarié où “ce qui se passe au travail reste au travail”.

Tu vas voir que, surtout au début, tu vas passer un temps fou sur ce projet.

La motivation et l’excitation seront au rendez-vous et tu ne verras même pas les heures passées.

A toi de trouver le bon dosage entre ta société et ta vie privée, pour trouver le bon équilibre !

Les moments où la limite est infime – mon expérience personnelle

Quand tu as ton enfant dans ta micro-crèche

Alors là, il devient plus que difficile de séparer la vie privée et la vie professionnelle !

Quand j’ai ouvert ma première micro-crèche, ma fille de 1 an était dans ma crèche. A l’époque, j’étais gestionnaire, animatrice petite enfance, et maman en même temps !

Alors oui avoir son enfant dans son travail, beaucoup de maman en rêve.

Mais dans la réalité, c’est quelque fois moins la vie de rêve !

En pleine crise des 9 mois ou en préparation du terrible 2, pour ma fille, sa maman était avec elle et elle voulait pleinement en profiter ! Mais moi aussi, de mon côté j’avais du mal à me concentrer lorsque je travaillais dans le bureau et que j’entendais ma fille parler ou pleurer.

En plus, je suis rapidement tombée enceinte et donc je me suis retrouvée avec mes 2 enfants dans ma crèche. Franchement, il y a eu des moments de joie et de fierté intense mais aussi des moments où c’était la vraie galère !!

Les appels pros pendant les moments de vie privée

Une fois ta micro-crèche ouverte, tu devrais être envahie d’appels ! Et c’est pour la bonne cause. Si tu as communiqué sur ton ouverture, des familles et des candidats vont vouloir te contacter.

Mais pour avoir une place pour les enfants ou un emploi dans une micro-crèche, il y a un tas de personnes qui ne se rend pas vraiment compte qu’il y a des heures pour appeler ! Et du coup, les appels en soirée ou en plein week-end sont monnaie fréquente.

J’ai fait l’erreur de n’avoir qu’un seul numéro de téléphone pour le pro et le perso, donc la coupure du week-end, du soir ou des vacances, ça n’existait pas pour moi !

Idem pendant les vacances d’été. Quand ta crèche est pratiquement remplie, mais qu’il te reste quelques places disponibles. Beaucoup de familles vont t’appeler au dernier moment pour des demandes d’inscription à la rentrée.

Les appels peuvent provenir des familles, mais aussi de ton équipe.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Quelles sont les missions d’une directrice de micro-crèche ?

Une professionnelle qui t’envoie un message le dimanche soir pour te dire qu’elle sera absente lundi matin. Tu fais quoi ? Tu lui dis on verra ça lundi, là je suis en week-end ? Impossible ! Alors, tu récupères le planning du lundi, tu vérifies qui peut remplacer l’absente. Appelle la remplaçante, demande-lui si elle peut être disponible sur une journée complète. Ça peut aller très vite, mais ça peut aussi prendre plusieurs heures avant d’avoir ta solution.

girl boss

Ce besoin d’être entouré avant l’ouverture de ta micro-crèche

Quand tu sais que tu vas ouvrir ta micro-crèche dans quelques semaines, la pression monte. Le moment fatidique arrive bientôt mais rien n’est prêt !

Tu es partagé entre excitation maximale, pression colossale et fatigue intense !

Dans ces moments-là, généralement, tu n’as qu’un seul besoin : celui d’être entouré. Par tes amis, ta famille, peu importe mais il faut évacuer la pression. En tout ça pour ma part, j’avais un grand besoin de parler, de raconter mes victoires et mes peines à mon mari (qui ne l’était pas encore à l’époque !), ma famille !

C’est vraiment ce qui m’a aidée à dédramatiser sur des détails qui me prenaient la tête et à sortir la tête de l’eau.

Ma famille m’a beaucoup beaucoup aidée : pour monter les meubles, nettoyer la crèche avant l’ouverture et pour leur soutien inconditionnel.

En fait, on devient tellement investi que ce projet va devenir ton enfant : tu auras envie de le protéger, le défendre et on s’investit à 100 % pour lui.

Mais voilà. Il ne faut pas oublier que le travail c’est très bien, tu connais la chanson, mais il n’y a pas que ça dans la vie et il est primordial que tu trouves le juste équilibre pour toi.

Mes conseils

Je te dresse ici la liste de quelques conseils que j’aurai aimé appliquer lorsque j’étais gestionnaire de mes micro-crèches. Parce qu’en ayant le nez dans le guidon, je ne me rendais pas vraiment compte que je ne lâchais pas souvent mon esprit vers des activités plus légères. 

S’organiser

OR-GA-NI-SA-TION. Wikipédia nous explique que ce terme désigne l’action de structurer, délimiter, agencer, répartir ou articuler.

Le but ici est qu’avec un minimum de rigueur, tu réalises tes tâches professionnelles pendant ton temps de travail.

Ainsi, tu pourras te fixer un point d’honneur à ne jamais travailler le week-end (sauf en cas de grosses urgences).

Tout cela afin de profiter et de libérer ton esprit de la charge mentale.

Tu connais certainement la définition. Et même si tu n’as jamais entendu parler de cette expression, je suis sure que tu vas comprendre rapidement de quoi il s’agit.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Dans la peau d'un gestionnaire de micro-crèche

Tu es sous la douche, tu fermes les yeux, tu laisses l’eau couler sur ton corps et tu laisses ton esprit vagabonder … et là, d’un coup, tout se bouscule :

  • je dois préparer le repas pour ce soir
  • j’ai oublié d’acheter de la lessive
  • est-ce que j’ai bien fermé la porte de la crèche en partant ?
  • mince, je devais un mail à une famille
  • etc etc

Fini la tranquillité de la douche, le stress t’envahit et tu ne sais pas par où commencer …

Plusieurs moyens pour te libérer de la charge mentale :

  1. Cesse de culpabiliser. …
  2. Délègue en définissant une logistique au sein du foyer. …
  3. Revoie ton niveau d’exigence. …
  4. Apprend à faire confiance. …
  5. Etablis une did-list. …
  6. Prend du temps pour toi

(source : wengood.com)

Déléguer

Ce conseil là, si je l’avais vraiment appliqué, je n’aurai surement pas fait un burn out …

Parce que tu ne peux pas être partout à la fois, tu ne peux pas non plus avoir la solution à tout et tu dois aussi admettre que certaines personnes peuvent faire mieux que toi.

Accepter de déléguer certaines tâches, ça va radicalement te permettre d’évacuer … même les tâches ne sont pas réaliser de la même manière.

Pense à toi au bout d’un moment, sinon tu vas craquer !

Par exemple, tu peux demander à tes salariés de contacter directement leur référente technique en cas d’absence.

Tu peux aussi acheter une carte SIM avec un numéro de téléphone dédié à ta société que tu coupes le week-end.

S’entourer

Je t’en ai déja parlé dans cet article, mais être entouré par ses amis, sa famille, c’est un réconfort énorme.

Mais dés fois, ça devient lourd pour les autres de ne t’endrentre parler que de ton travail. Et même pour toi, tu leur parle mais ils ne comprennent pas vraiment tes problématiques.

Dans ce cas là; constitue toi un réseau. Contacte les autres gestionnaires des micro-crèches aux alentours et propose leur une rencontre tous ensemble, tous les mois par exemple.

Tu pourras leur faire part de tes problèmes et te faire conseiller aussi !

Et si jamais ce n’est pas possible pour toi, je me ferai un plaisir de t’accompagner.


Si je devais résumer en une phase cet article je dirai : fixe toi tes propres limites !

Parce que tout est possible, à condition de laisser une place pour chaque chose importante dans l’équilibre de ta vie.

Maintenant, à toi de parler : que penses-tu de la conciliation entre le professionnel et le personnel lorsque l’on gère sa propre société ?

Viens m’en parler dans les commentaires !

Besoin d'un coup de pouce pour démarrer ton projet ?

 

 Reçois gratuitement un mail par jour pendant 8 jours avec plein d'astuces pour partir sur de bonnes bases, et démarrer ton projet sereinement.

A tout de suite dans ta boîte mail 😁