La gestion du personnel en micro-crèche est primordiale.

Elle permet le bon déroulement de la structure et amène à une bonne image de l’établissement. Si le personnel est qualifié, compétent et inspirant, nul doute que la micro-crèche aura de beaux jours devant elle. Toutefois, pour obtenir un personnel idéal, il faut que le gestionnaire veille au grain.

Voici donc mes petites astuces pour que la gestion des employés se fasse efficacement.

Veiller à avoir un bon taux d’encadrement dans la micro-crèche

Un point essentiel, si ce n’est primordial !  En effet, le gestionnaire doit veiller au bien-être des enfants et à leur sécurité.  Ainsi le personnel chargé de l’accueil et de l’encadrement des enfants doit être composé à la fois de professionnels ayant un diplôme d’État de docteur en médecine ou un diplôme d’État de puériculture ou un diplôme d’Etat d’éducateur de jeunes enfants mais également de professionnels ayant un CAP petite enfance. 

Ce qu’il faut retenir sur l’encadrement des enfants c’est qu’un professionnel peut se retrouver seul avec moins de trois enfants. Au delà de trois enfants, l’encadrement se fait différemment : 

  • un professionnel peut se retrouver seul avec 5 enfants qui ne marchent pas ou 8 enfants qui marchent
  • OU un professionnel peut se retrouver seul avec 6 enfants peu importe qu’ils marchent ou pas (cf. nouveau décret d’août 2020).

C’est le gestionnaire qui mentionnera sur son règlement de fonctionnement le taux d’encadrement qu’il retient pour sa structure.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Zoom sur le référent santé en micro-crèche

Pour rappel, aucun diplôme ni qualification spécifique n’est exigé pour ouvrir une micro-crèche. Toutefois, le gestionnaire de la micro-crèche doit recruter un référent technique pour que l’établissement puisse fonctionner correctement. Si le gestionnaire de la micro-crèche est titulaire de l’une de ces qualifications : un diplôme d’État de docteur en médecine, un diplôme d’État de puériculture, un diplôme d’Etat d’éducateur de jeunes enfants, une expérience de trois ans dans des fonctions de directeur, directeur adjoint, responsable technique, il peut alors occuper lui-même la fonction de référent technique

Dans le cas où il décide de faire appel à une personne ne disposant pas des diplômes ci-dessus, cela est possible. Il devra alors recourir à une personne qualifiée un minimum de 10h/an (article R. 2324-46-5 du code de la santé publique)

Veiller à la bonne intégration du personnel au sein de l’équipe

On le dira jamais assez et pourtant la bonne cohésion d’une équipe c’est la clé. Ainsi, le rôle du gestionnaire de la micro-crèche est de faire en sorte que l’intégration de chaque professionnel au sein de l’équipe se fasse bien et consolide cette harmonie déjà installée.

Pour se faire, des outils sont à disposition du gestionnaire comme par exemple des entretiens individuels pour faire un peu le point de temps à autre et prendre la température. Mais également proposer des réunions collectives afin que tout un chacun puisse participer à l’évolution de la micro-crèche et puisse se sentir important, utile et investi.

Veiller à la bonne gestion des tâches légales 

Le gestionnaire, se doit également, vis-à-vis de son équipe d’effectuer l’ensemble des tâches légales qui sont indues aux ressources humaines comme : 

  • l’entretien annuel d’évaluation,
  • la déclaration à l’URSSAF,
  • la paie,
  • la médecine du travail,
  • la formation …*
Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Le zéro déchet en micro-crèche 

* liste non exhaustive.

Finalement, la gestion du personnel en micro-crèche ne diffère pas vraiment de toute gestion du personnel peu importe l’établissement. Il s’agit en quelque sorte de faire un travail de RH en interne. Le seul point qui diffère vraiment et qui est clé c’est la sécurité des enfants, si c’est bien respecté, le gestionnaire n’aura plus qu’à s’occuper de ses employés. L’essentiel étant d’avoir une équipe qualifiée, disponible, motivée et une gestionnaire humain qui s’engage à écouter attentivement les requêtes et besoins de son équipe.