Dormir est primordial chez les tout-petits. Faire un somme est réparateur et permet aux enfants de grandir sereinement et d’enregistrer toutes les nouvelles choses qu’il a pu apprendre tout au long de la journée. Afin de veiller au bien-être et à l’équilibre des tout-petits, une routine de sommeil doit être créée en instaurant des moments de retour au calme et des siestes tout au long de la journée, même à la micro-crèche

Le dortoir en micro-crèche

Généralement, le dortoir est placé dans l’endroit le plus calme de la micro-crèche. Le dortoir doit être un lieu sécurisant, réconfortant pour les enfants et ergonomique et facile d’accès pour l’équipe. Son aménagement doit donc être prévu à cet effet.

Pour les bébés, il est préférable de prévoir des lits à barreaux en hauteur, plus fonctionnels pour l’équipe. Les lits doivent être équipés d’un matelas calqué sur les bonnes dimensions du lit, il n’y a pas de place à l’à-peu-près. 

Au niveau du linge de lit, le plus épuré est encore ce qu’il se fait de mieux : pas de couvertures, pas de coussins, pas de doudous. On fait simple, un gigoteuse et puis c’est tout. Le fait d’en avoir le moins possible dans le lit permettra d’être dans la prévention et éviter les blessures ou risques d’étouffement chez le bébé. Pour les mêmes raisons, je recommande vivement d’enlever l’attache sucette durant les siestes 😊 .

Pour les grands petits, il est préférable d’avoir des couchettes. Cela facilite l’accès aux enfants et pour l’équipe c’est bien plus facile à déplacer et ranger vu que certaines couchettes s’empilent les unes sur les autres. Le grand plus des couchettes c’est que l’enfant est en autonomie, il peut sortir du lit dès lors où il n’est plus fatigué 😴. 

Et puis, parfois il faut savoir être inventive, laisser dormir les enfants qui ne veulent pas s’endormir dans le dortoir dans la salle d’éveil, peut-être une solution pour qu’ils puissent prendre confiance et se reposer. Pour les touts-petits habitués à s’endormir avec des bercements, mettre un hamac à disposition peut aussi être une idée. Comme je le dis souvent, il n’y a pas qu’une seule vérité. Il est possible que tu doives t’adapter aux enfants que tu gardes et c’est ok comme ça. L’essentiel est qu’ils puissent tous avoir des moments calmes dans la journée pour se ressourcer 🥰 .

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Le nouvel arrêté sur le personnel en crèche

Instaurer des routines de sommeil 

Toujours dans cet élan d’inventivité, il va sans doute falloir que tu instaures des rituels d’endormissement, certains feront l’unanimité et d’autres devront être ciblés en fonction de l’enfant. À toi de t’adapter mais une chose est sûre, instaurer des routines permet aux enfants de lui donner des repères, il sait que c’est le moment de la journée où il va devoir se reposer. À force de répéter les mêmes gestes, l’enfant se sentira en sécurité et s’endormira plus facilement avec de moins en moins d’appréhension. 

Je te laisse ci-dessous mes tips, c’est cadeau 😉👌 :

  1. Respecter les rythmes de chaque enfant car chaque enfant est UNIQUE.
  2. Adapter le couchage en fonction de l’âge et du rythme de l’enfant (lits à barreaux ou couchette).
  3. Faire de chaque couchage la place d’un enfant attitré, pour qu’il devienne son cocon.  
  4. Avoir demandé au préalable aux parents les rituels d’endormissement qu’ils utilisent eux de leur côté. 
  5. Créer une atmosphère calme avec de la musique douce.
  6. Proposer la tétine et le doudou aux plus grands avant chaque sieste, pour qu’ils puissent associer ces gestes aux sommeil à venir.
  7. Savoir reconnaître les signes de fatigue.
  8. Mise en place de temps calmes avant la sieste ainsi que des points de repères et rituels.
  9. Ne pas réveiller un enfant qui dort, s’il dort c’est qu’il en a besoin. 
  10. Verbaliser et prévenir l’enfant qu’il va aller faire un dodo, une sieste, un moment calme…
  11. Réconforter les angoisses de la séparation avec des paroles calmes et apaisantes : « Je sais que tu es capable de t’endormir, tu es en sécurité ici, tu peux fermer tes yeux, je suis là »
  12. Privilégier une position de sommeil sur le dos au début puis laisser faire l’enfant, s’il se retourne de lui-même très vite ou qu’il se switch sur le côté, c’est qu’il préfère dormir ainsi et c’est ok. C’est à nous, adultes, de redoubler de vigilance. 
Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Nouveau décret petite enfance - Passage à 12 dans les micro-crèches

Bien entendu, cette liste est loin d’être exhaustive mais elle peut te donner des pistes de rituels à créer avec les enfants de la micro-crèche. Une nouvelle fois, à toi d’adapter ces rituels selon les matelots qui font ton navire. 

Et pour les p’tits bouts qui rencontrent des difficultés à l’endormissement ? 

Si vraiment certains enfants rencontrent de grosses difficultés à s’endormir au sein de la structure, il est important d’en faire part aux parents, et, dans la mesure du possible, d’avoir une prise en charge individuelle pour les rassurer 🙏.

La première étape dans cette prise en charge individuelle est de faire face aux difficultés de l’enfant. Le premier travail de l’équipe consiste donc à créer un environnement calme avant le coucher. Par exemple en les installant confortablement dans un coin lecture. C’est à ce moment précis que va se jouer la deuxième phase, repérer les premiers signes de fatigue. Certains enfants luttent parfois contre le sommeil car ils sont en train de jouer, le travail d’observation est donc primordial. Enfin, tu peux proposer à ton équipe, si elle est suffisamment grande, répartir les temps de calme en fonction des besoins des enfants. Flexibilité et organisation sont de rigueur mais cela permettra des horaires de siestes variées et donc de pouvoir se calquer sur le plus de cycles de sommeil différents. 

J’espère sincèrement que cet article t’aura apporté des astuces et de nouvelles connaissances sur le sommeil en micro-crèche. Rien n’est jamais acquis, certains enfants pour qui tout se passe très bien auront des jours où le sommeil sera difficile et vice versa. C’est parfaitement normal, le plus important étant d’avoir une équipe expérimentée qui réussira à atténuer les angoisses des tout-petits pour qu’ils puissent se reposer dès qu’ils en ressentent le besoin 😴 🥰. 

Si tu as d’autres astuces à partager je te laisse les glisser en commentaire. Le partage c’est la clé 👌  !