Lors de mes différents échanges, j’emploi généralement le passé quand je parle de mon métier de gestionnaire de micro-crèches. Et bien sûr, cela a sauté aux yeux de plusieurs personnes qui me posent cette fameuse question :

Mais pourquoi as-tu vendu tes micro-crèches ?

Jusqu’à présent, j’essayais d’esquiver la question, mais je pense que le temps est venu pour moi d’être sincère et de vous donner enfin la réponse.

Alors déjà , cela n’a aucun rapport avec le fait qu’une micro-crèche n’est pas rentable, que cela ne vaut pas le coup de se lancer, pas du tout !

Si tu es ici, sur ce site, c’est parce que je crois en ce projet, que c’est un métier d’avenir.

Pourquoi j'ai vendu mes micro-crèches - Pinterest

Commençons par le commencement

J’ai ouvert ma première micro-crèche en 2015, 2 jours après les 1 an de ma première fille. De ma grossesse jusqu’à ce jour, t’imagine bien qu’il s’est passé beaucoup de choses :

  • La recherche d’un local, validé par la PMI. A l’époque, j’avais brûlé certaines étapes et j’avais lancé les pré-inscriptions auprès des familles sans avoir l’accord de la mairie. Ce qui m’a valu un refus du maire car le terrain était placé sur une zone inondable. Du coup, j’ai dû annoncer à toutes les familles que ce projet n’aurait finalement pas lieu ici.
  • Plusieurs visites, validation de PMI, mais il y avait toujours quelque chose qui n’allait pas.
  • Au bout du 3eme local, Alléluia ! Je te passe les étapes recherche de banque, travaux, aménagement, montage de meubles, recrutement et rendez-vous familles mais la crèche ouvre enfin !

Le mois suivant, j’apprend que je suis enceinte ! Une nouvelle victoire ! Mais je travaillais sur le terrain à l’époque avec mon équipe (grâce à mon cap petite enfance). J’ai été contrainte de recruter une remplaçante et j’ai ainsi pu m’occuper uniquement du métier de gestionnaire.

Ma seconde fille a 1 an et j’attaque les travaux de ma seconde micro-crèche qui ouvre 3 mois après !

Un peu plus d’un an après, avec mon conjoint, nous décidons de déménager et achetons une maison avec quelques travaux. Et comme j’aime bien les challenge, cela m’a semblait le moment idéal pour ouvrir une 3eme micro-crèche !

C’était donc la folie car nous devions gérer nos 2 enfants (2 et 4 ans), les travaux de la maison mais aussi les travaux de la 3eme micro-crèche !

Je ne te raconte pas le nombre d’aller-retour chez Leroy Merlin sur l’année 2018 ! Je peux juste te dire que je connaissais tout le personnel et que je suis devenue “cliente passion” !!!

Et d’un coup, tout s’effondre

Juste là, tout aller plutôt bien dans ma vie.

J’ai du mettre un terme au contrat de ma directrice et j’ai décidé de me charger aussi de cette nouvelle fonction. 

Pour ce faire, j’ai décidé de passer une VAE d’éducatrice de jeunes enfants. Et je pense que c’est à partir de là que les choses ont commencé à être difficile pour moi.

Parce que je me pensais wonder woman, je pensais pouvoir tout assumer, tout gérer, mais au bout d’un moment, je me suis rendue compte que j’avais vraiment atteint mes limites. Et que je ne voulais surtout pas devenir wonder woman, je laisse ma place à Gal Gadot avec plaisir.

Et du jour au lendemain, sans vraiment comprendre pourquoi, tout s’effondre et je n’y arrive plus. Tout me semble insurmontable, je n’arrive plus à rien. Crises d’angoisse, pertes de connaissances, pleurs à répétitions, je ne me reconnais plus. En même temps, un groupe de crèche me contacte car ils sont intéressés par le rachat de mes crèches. Je me laisse séduire et j’accepte leur offre.

Avec du recul

A l’heure où je t’écris (juillet 2020), cela fait 6 mois que j’ai vendu ma société. J’ai donc eu le temps de prendre le recul nécessaire pour analyser la situation et comprendre ce qui n’allait pas.

J’ai fait un burn out car j’ai voulu trop en faire. 

“Le burn out apparaît quand le travailleur ressent un écart trop important entre ses attentes, la représentation qu’il se fait de son métier et la réalité de son travail. Concrètement, face à des situations de stress professionnel chronique, la personne en burn out ne parvient plus à faire face.

https://sante.lefigaro.fr/fiches/burn-out/quest-ce-que-cest

Si je devais recommencer demain, voici les 3 règles que je suivrai à la lettre :

Déléguer

Je recruterai une référente technique et je passerai beaucoup de temps avec elle. Ce temps d’échange ne sera pas perdu, loin de là, car il me permettra d’apprendre à la connaitre et de lui faire confiance. La confiance, c’est la clé du travail en équipe, il n’y a pas de secret ! 

Si tu veux que ça marche, tu dois te donner les moyens de faire en sorte que ta référente soit ton bras droit. Lui parler, la former, répéter, expliquer à nouveau, peu importe le temps que ça prend, mais il faut prendre ce temps. D’autant plus lorsque tu développe ton activité avec la création de nouvelles micro-crèches.

Couper à la maison

Si c’était à refaire, je me forcerai à faire une vraie coupure entre la vie professionnelle et la vie privée. Parce qu’à la longue, ça va finir par te bouffer. Il faut réussir à trouver le bon équilibre. Pour ma part, si je peux te donner un conseil, surtout :

  • Lire tes mails à 21h à la maison : NON
  • Répondre aux familles le week end : NON
  • Partager la totalité de tes problèmes à ton partenaire, tous les soirs : NON, il existe des groupes Facebook de gestionnaires de micro-crèches et même des réseaux “réels” auxquels tu peux participer.

Prendre du temps pour soi

Etre bienveillant envers soi-même permet d’être bienveillant avec les autres

Faire du sport, se prélasser dans un gros bain, lire un livre 20 minutes avant d’aller ce coucher, fais ce que tu veux mais un instant tous les jours qui n’appartient à personne d’autre que toi ! C’est ton moment, profites en !

C’est impressionnant comme c’est bénéfique pour toute ta journée.

Par exemple, après avoir déposer les enfants à l’école ce matin, je me suis accordée 25 minutes de yoga avant de commencer ma journée ! Et je peux te dire que ça m’a mis dans un état de bien être jusqu’à ce soir ! 

Tout ces petits moments là, tu vas voir que c’est pas des moments perdus, ne culpabilise pas de les prendre. Grâce à cela, tu vas appréhender ta journée sur un nouvel angle, avoir une vision beaucoup plus positive !

Respire, la vie est belle ☀️

Si je décide de me livrer à travers cet article, c’est parce que j’ai envi de te faire partager les leçons que j’ai pu tirer de ce burn out. Oui tu vas devenir gestionnaire avec toutes les responsabilités et la pression que cela comporte. Mais tu n’es pas que cette personne, ne l’oublie pas !

Partage en commentaire tes impressions par rapport à cet article et je te répondrai rapidement !

Tu veux créer ta micro-crèche ?

 

Comme plus de 500 autres porteurs de projet,

reçois GRATUITEMENT un guide complet pour prérarer ton étude de besoins (sans y passer un temps fou)

A tout de suite dans ta boîte mail 😁