Les micro-crèches ont le vent en poupe …

Que ce soit pour les familles qui veulent déposer leur enfant  dans une toute petite structure où les professionnels qui souhaitent travailler en prenant du temps avec chaque bambin, tout le monde y trouve son compte !

Dans cet article, je te propose de répondre à la question que beaucoup se posent : qui peut créer une micro-crèche ?

Les compétences du gestionnaire

Avant d’entrer dans le vif du sujet, je vais quand  même répondre à la question : tout le monde peut créer sa micro-crèche.

Aucun diplôme ne te sera demandé si tu souhaites te lancer.

L’avantage c’est que si jamais tu as envie de te reconvertir professionnellement dans ce nouveau domaine, cela est possible.

Par contre, parce qu’il y a toujours un mais, je fais appel à ton bon sens.

Si tu décides de te lancer dans un métier inconnu, certaines compétences vont pouvoir t’aider à être plus à l’aise :

  • des compétences en gestion
  • des compétences en ressources humaines
  • des compétences en management

Tu as peut-être déjà acquis ces compétences lors de tes précédentes expériences professionnelles qui te serviront en tant que gestionnaire. 

On appelle ça des compétences transversales. Ce sont sont des compétences spécifiques attachées à une situation professionnelle donnée (métier, secteur ou organisation productive), mais qui peuvent être mises en œuvre dans un autre contexte professionnel (source strategie.gouv.fr).

Gestionnaire et référente technique

Si tu souhaites créer ta micro-crèche mais aussi en être la référente technique (lien vers la RT), cela est possible aussi !

Mais par contre, tu vas devoir justifier de diplômes ou d’expériences précis :

Au niveau des diplômes :

  • médecin
  • puéricultrice
  • éducatrice de jeunes enfants

Au niveau de l’expérience :

3 ans dans un établissement d’accueil petite enfance dans les fonctions suivantes 

  • directeur,
  • directeur adjoint
  • responsable technique 
  • auxiliaire de puériculture référente technique

En cumulant diplôme et expérience :

Avec des compétences dans le domaine de l’encadrement ou de la direction ET avec un des diplômes suivants 

  • instituteur ou professeur des écoles
  • psychologues
  • psychomotricien
  • conseiller en économies sociale et familiale
  • éducateur spécialisé
  • sage-femme
  • infirmier
  • assistant de service social

Et si jamais tu ne possèdes pas ces qualifications, tu peux quand même devenir référent technique. Tu devras alors recruter une personne répondant aux qualifications ci-dessous et présente au minimum 10 heures/an auprès de la référente technique et de l’équipe, dont 2 heures par trimestre.

Par contre, je tiens à te mettre en garde !

Outre le fait qu’assurer le rôle de référent technique te fera économiser un salaire, pose-toi la question : es-tu réellement prête à assumer les responsabilités, si tu n’as pas un minimum d’expérience ? 

Gestionnaire et animatrice

Si tu travailles déjà dans la petite enfance, tu souhaites peut-être être gestionnaire mais aussi animatrice, sur le terrain ?

Les qualifications sont les suivantes :

  • puéricultrice
  • éducatrice de jeunes enfants
  • auxiliaire de puériculture
  • psychomotricien
  • un diplôme de niveau 3 (CAP, BEP) + 2 ans d’expérience dans l’accueil de jeunes enfants
  • assistante maternelle + 3 ans d’expérience professionnelle

Là aussi, je tiens à t’alerter :

Endosser le rôle de gestionnaire et d’animatrice n’est pas toujours validé par les référents PMI.

Hierarchiquement, c’est assez compliqué à gérer. 

Pour toute l’équipe, mais surtout pour ta référente technique.

Par contre, si tu souhaites uniquement pallier à d’éventuels remplacements, cela ne devrait poser aucun problème !

Tu as maintenant plus d’informations sur qui peut créer une micro-crèche

Tu sais que cela est dans tes cordes, tu sais si tu peux obtenir une autre casquette en plus du rôle de gestionnaire.

La prochaine étape ? Démarre ton étude de besoins !

Si tu préfères consulter cet article en mode vidéo, tu peux consulter une de mes anciennes vidéos sur YouTube.

ATTENTION : elle a été publiée bien avant la parution du décret d’août 2021, certaines informations comme les diplômes de la référente technique ont été largement étendues.