Je m’appelle Sophie, j’ai 34 ans, en couple et maman de 2 petites filles !

Quelles sont mes études ?

Avec du recul, je me rend compte que j’ai cherché ma voie en passant par plusieurs domaines !

J’ai d’abord fait une 2nde TSA Productique, puis une 1ère STI Électronique. J’ai ensuite redoublé ma 1ère pour changer de filiale en choisissant les Sciences Médico Sociales. Après l’obtention de mon bac SMS, je suis passée par un BTS en alternance assistante de gestion PME-PMI et puis, j’ai commencé à travaillé au siège social d’une grande filiale de produits électro-ménager en tant que responsable administrative.

Et la petite enfance dans tout ça ?

Cela est arrivé un peu plus tard où j’ai commencé à m’essouffler dans mon métier.

J’avais une voisine directrice d’une petite crèche associative et en discutant avec elle, le déclic est apparu … comme une évidence !

J’ai toujours eu un bon contact relationnel avec les enfants et mon expérience dans la gestion pouvait me permettre d’être une bonne directrice de crèche.

Par contre, quelle désillusion lorsque j’ai appris qu’il fallait reprendre des études à plein temps pour être éducatrice de jeunes enfants ! J’ai alors entrepris un bilan de compétence (sans en parler à mon employeur), afin de réfléchir comment puis-je travailler dans la petite enfance.

J’ai donc pu découvrir le concept des micro-crèches, et j’ai complètement adhéré à ce projet ! A partir de là, de mes recherches sur internet, la passion pour la petite enfance est née, ainsi que l’envie de créer ma propre structure …

Le bilan de compétence m’a beaucoup aidé. En effet, c’était difficile pour moi au début de me reconvertir dans un domaine qui était complètement inconnu. Le fait de pouvoir discuter avec une personne extérieur des possibilités pour y arriver m’a mise en confiance.

Car malgré mon refus de partir sur des années d’études à temps plein sans aucun revenu, le fait de passer un nouveau diplôme me semblait indispensable. Pour ma part, il était tout à fait logique d’acquérir un minimum de connaissance dans la petite enfance avant de se lancer dans le projet.

Nous avons fait une rupture conventionnelle avec mon ancien employeur, et c’est parti, je peux enfin me consacrer à 100 % à mon projet !

La reprise des études

Grace à l’aide de Pôle Emploi, j’ai commencé à passer un CAP Petit Enfance en candidat libre. En parallèle, j’ai entrepris aussi une licence professionnelle Responsable de Structure Enfance et Petite Enfance. Ce dernier diplôme n’est pas reconnu par l’état mais il m’a permis d’être en relation avec des professionnels du monde de la petite enfance.

Entre le CAP et la licence, j’ai aussi pu faire 24 semaines de stage, sur le terrain avec les équipe mais aussi du côté de la direction. Cela m’a beaucoup apporté. J’ai pu commencé à réfléchir aux grandes lignes de mon projet.

En juin 2013, j’obtiens mon CAP et j’apprend en même temps que je suis enceinte !

La rédaction de mon mémoire de fin d’année sur la création d’une micro-crèche m’a permis de rendre compte de la viabilité du projet.

Nous sommes donc en janvier 2014, j’ai obtenu ma licence.

L’année 2014

Cette année là, malgré le fait que je n’avais pas d’activité professionnelle, je ne me suis pas arrétée.

En février, à la naissance de notre première fille, mon conjoint a arrêté son travail et à 2, nous avons commencé à visité des locaux pour la création de la première micro-crèche. Cela n’a pas été facile pour plusieurs raisons :

  • la réglementation que je connaissais pas
  • le fait de me lancer réellement me faisait peur
  • ma crédibilité très légère avec la PMI et les banques

Lorsque nous avons trouvé un local qui nous convenait et qui a été validé par la PMI, quelle joie !

C’est vraiment grâce à mon conjoint qui croyait en ce projet que j’ai franchit le cap. Je n’aurai pas osé sinon.

Une fois le local, l’étape cruciale était à venir : la demande de prêt bancaire !

Je reviendrai plus tard dans les détails mais ce n’était pas une mince affaire.

Le local a été abandonné mais nous en avons trouvé un autre dans la foulée. Après réflexion, il correspondait beaucoup plus aux besoins d’une micro-crèche (le 1èr local était en duplex). A partir de là, l’aventure commence et j’ai ouvert la 1ère micro-crèche en février 2015.

Et après ?

Par la suite, j’avais une forte envie de développer la société en créant d’autres micro-crèches. C’est ce que j’ai pu faire en créant une seconde micro-crèche un an après. La 3ème micro-crèche a été créée en mai 2018.

Désormais, je pense ne pas ouvrir d’autres micro-crèches, mais développer mes établissements de manières différentes :

  • en augmentant la qualité d’accueil et la formation du personnel
  • en développant la location de berceau aux entreprises

Et pourquoi ce blog ?

L’idée m’est venue naturellement. Lorsque je faisais de la publicité pour l’ouverture d’une micro-crèche, je recevais beaucoup de sollicitations de la part de personnes intéressées par ce domaine.

J’ai eu envie de vous aider, afin de vous donner des pistes pour vous lancer dans ce fabuleux projet !😊☺️

Quel sera mon défi ?

A travers ce blog, je veux tenter de vous faire part de mon expérience.

Je vais donc tenter de tout vous expliquer. Ce sont des débuts dans le monde du blogging, merci d’être indulgent.

Je compte sur vous pour me faire des retours sur mes articles ou sur des sujets qui vous intéresse.

Partager l’article :