Les tarifs micro-crèche expliqués en 5 minutes

Oct 30, 2022 | Je réfléchie à ma micro-crèche | 21 commentaires

Ah les tarifs en micro-crèche ! C’est quelque chose ! Dès que tu abordes les tarifs pour l’accueil d’un tout petit, généralement les réponses des familles s’emballent et s’enflamment : 

“Comment ça ? 1500€, pour un accueil de seulement 5 jours par semaine ?” 

“C’est excessivement cher, je ne pourrais jamais mettre mon enfant en micro-crèche !”

“C’est le tarif annuel ou le tarif mensuel ?”

Le tarif, c’est le nerf de la guerre et bien évidemment que ça fait bondir plus d’une famille, et pourtant ce montant est bien loin d’être dans la moyenne haute des tarifs proposés pour de la garde d’enfant. 

Quand tu reçois ces commentaires de la part des familles, forcément, tu remets un peu tout en question et tu te demandes comment tu peux justifier ton tarif aux familles. C’est pour cela que je vais t’expliquer dans cet article le système de tarification afin que de ton côté tu puisses mieux l’appréhender et le transmettre aux familles 🙂. 

Comment se passe la tarification du côté des familles ?

Avant toute chose, tu dois bien comprendre comment ça se passe de fixer les tarifs de l’accueil d’un enfant en micro-crèche.

Il existe deux modes de tarifications possibles, la Prestation de Service Unique (PSU) et le Complément Mode de Garde (CMG) 🙂.

 

La Prestation de Service Unique (PSU)

Il s’agit là de la tarification mise en place généralement dans les structures classiques. Cette tarification est plus rare pour les structures privées. 

Le but de la PSU est d’offrir une tarification horaire qui s’adapte exactement aux besoins des familles. Plus concrètement, si tu décides, en tant que gestionnaire, d’opter pour la PSU, un tarif horaire te sera imposé. 

Concernant la tarification aux familles, elle sera calculée en fonction de leurs ressources. Ce qui signifie que la famille va payer uniquement le montant mensuel auquel l’aide à PSU sera déjà déduite.  

Ta crèche recevra donc deux virements pour un seul et même enfant. Tout d’abord le montant payé par la famille (calculé selon les ressources et avec la déduction de la PSU), puis le montant payé par la CAF du reste à charge finalement 👌🏻. 

C’est un gros plus pour les familles qui ne paient pas la totalité du montant tous les mois mais c’est un petit inconvénient pour toi puisque, tu n’es pas sans savoir que la CAF a des délais de traitement trèèèèès long et leur lenteur peut potentiellement te mettre en difficulté financière. 

Le Complément Mode de Garde

Pour le CMG c’est encore différent et je vais pouvoir m’y attarder plus longuement puisque c’est généralement le mode de tarification qui est utilisé dans les structures privées types micro-crèches 👌🏻.

Avant toute chose, il faut savoir que le CMG fait partie de la Prestation d’Accueil du Jeune Enfant (PAJE). Il s’agit-là d’une aide financière accordée par la CAF pour les familles au même titre que la prime à la naissance ou à l’adoption, l’allocation de base ou encore le congé parental maintenant appelé la prestation partagée d’éducation de l’enfant ou le complément de libre choix d’activité.

Lors du premier rendez-vous avec les familles, je te conseille de les orienter vers le site de la CAF qui explique assez bien les choses. Cela pourra leur permettre de relire avec attention l’ensemble des informations que tu auras expliqué. 

Attention toutefois à ne pas faire d’amalgame entre les tarifs pour un accueil en micro-crèche et chez une assistante maternelle. Je te recommande donc de rester vigilante à ce sujet lorsque tu navigueras sur le site de la CAF avec les familles. 

À titre d’exemple, je te laisse découvrir les 3 tranches en fonction des plafonds de revenus pour l’année 2021/2022 :

prise en charge caf dans une micro-crèche

En fonction des revenus N-2 de la famille, elle va être située dans une de ces 3 tranches proposées et c’est seulement en fonction de la tranche de revenus, qu’un montant d’aide mensuel sera attribué 👌🏻.

montants pris en charge par la caf dans une micro-crèche

Pour les jeunes enfants qui entrent en crèche à 1 an, avec une famille ayant des revenus dans la moyenne, l’aide de la CAF sera de 741,94 €, jusqu’à l’entrée en maternelle de l’enfant.

Pour le coup avec le CMG la famille devra payer la totalité de la facture chaque mois puisque c’est la CAF qui remboursera le montant de la prise en charge directement aux familles. Toi, en tant que gestionnaire, tu n’as pas d’autre intermédiaire que la famille. Il est donc important que tu expliques bien aux familles qu’ils vont devoir payer l’intégralité avant d’être remboursés. 

Attention : si tu connais la CAF, tu n’es pas sans savoir que les délais de traitement sont relativement longs… Selon les régions, il peut y avoir 2 mois entre le lancement de la procédure et le traitement de celle-ci. Je t’invite donc à en informer les familles afin qu’elles sachent que les premiers mois risquent d’être remboursés en différés. 

Et du côté du gestionnaire, ça se passe comment ?

De ton côté, pour que la famille puisse bénéficier du CMG, ton tarif horaire ne doit pas dépasser les 10€ 🙂.

Au moment de l’inscription de l’enfant, assure-toi que la famille a signé un mandat CAF. En effet c’est grâce à ce document que tu seras autorisé à déclarer le CMG de la famille à la CAF. Une fois le document envoyé à la CAF, il faudra compter quelques jours (parfois plus, cela fluctue selon les départements et les périodes de l’année) pour que la famille reçoive la part de la CAF sur son compte 😉.

Une fois que la famille a réglé sa facture, il faut que tu envoies auprès de la CAF un fichier mensuel qui va prouver que l’enfant a réalisé plus de 16h d’accueil dans le mois (ce qui représente à peu près 1/2 journée par semaine). 

Toutes ces données devront être transférées via une page intranet reliée directement à la CAF.

Ce fichier sera sous forme de tableau et devra mentionner les éléments suivants :

  • le nom, prénom et date de naissance de l’enfant.
  • les coordonnées de l’allocataire ainsi que son numéro d’allocataire.
  • le nombre d’heures et le montant mensuel de la facture.
  • le nom de la crèche ainsi que le mois d’attestation.

Pour résumer si tu choisis le CMG :

  • il te faudra lors de l’inscription de l’enfant, faire compléter à la famille le CERFA et le mandat CAF,
  • facturer la totalité des heures de garde à la famille,
  • envoyer le fichier à la CAF qui récapitule le nombre d’heures de garde durant le mois d’accueil,
  • patienter le temps que la famille se fasse bien rembourser le CMG sur son compte.

Tu l’as donc sans doute compris il est important de rassurer les familles le jour du premier rendez-vous d’inscription sur le tarif total. Peu importe le mode de tarification que tu choisiras, elles seront remboursées en partie. Enfin, si tu ne te sens pas à l’aise pour justifier ce montant, souviens-toi que tu offres aux enfants autre chose qu’un mode de garde. Tu proposes des activités, des valeurs, un projet pédagogique structuré et cohérent qui fait de ta micro-crèche une structure unique avec des services qui te ressemblent et qui sont importants. N’hésite pas à le mentionner aux familles encore un peu frileuses, ta micro-crèche est un lieu unique et c’est bien ça la clé de ton succès. 

Et toi, as-tu reçu des commentaires un peu cassants à l’annonce de tes tarifs ? Quel est le commentaire le plus surprenant que tu as eu de la part d’une famille ? N’hésite pas à m’en faire part, cela pourra nous permettre de trouver d’avance des réponses et de ne pas perdre pied le jour où d’autres seront confrontées aux mêmes mots 👇.