Quelle place pour le bio en micro-crèche ?

par | Juin 18, 2023 | Je réfléchie à ma micro-crèche | 0 commentaires

La micro-crèche comme toutes les structures de la Petite Enfance ont un rôle fondamental à jouer auprès du développement du goût chez les enfants. Ce sont des lieux où l’accompagnement vers l’alimentation est propice et où les enfants vont pouvoir découvrir aussi bien de nouveaux aliments, que de nouvelles couleurs, saveurs et textures. Ces moments sont de réels temps d’échange, de partage et d’éveil. Depuis quelques années maintenant l’apparition du label bio se fait une place dans les assiettes des enfants. En est-il de même dans les structures de la Petite Enfance ? Focus sur l’agriculture biologique et sa place en micro-crèche 🤓 🌿.

Les menus d’une micro-crèche

Avant de parler d’agriculture biologique, je pense qu’il est primordial de parler des menus. Les menus en micro-crèche sont pensés de sorte que tous les besoins nutritionnels de l’enfant soient complétés. À ce titre, des décisions sont prises pour ajuster les menus sur une semaine et la rendre la plus équilibrée possible. En prenant en compte les dernières études il faut donc que les assiettes des enfants soient composées en majorité de fruits et de légumes, qu’il y ait le moins possible de gras, de sucre et de sel, que la part de protéine journalière soit satisfaite tout comme celle en calcium 😉

Toutes ces notions induisent des portions idéales elles-mêmes basées en fonction de l’âge de l’enfant. Par exemple, un enfant de 6 mois n’a le droit de consommer que 10 grammes par jour de protéines là où un enfant de 2 ans peut en consommer 30 grammes 🙂

Par ailleurs, d’autres critères viennent se supplanter pour parfaire l’élaboration du menu. Ces autres critères relèvent plus de l’ordre environnemental et reposent notamment sur : 

  • la production locale
  • le gaspillage alimentaire
  • l’agriculture biologique

L’agriculture biologique en micro-crèche 

Depuis 2018, la loi EGALIM veille à ce que le fait de se nourrir hors de son domicile reste une solution qui se veut plutôt éthique et raisonnée. En ce sens, la loi EGALIM souhaite : 

  • que l’alimentation soit saine et durable pour tous
  • que le bien-être animal soit une vraie problématique
  • que les conditions de production soient idéales
  • que les producteurs aient la rémunération la plus juste
  • que l’utilisation du plastique soit considérablement réduite
  • que la lutte contre le gaspillage alimentaire soit au cœur des échanges

À ce titre, tous les restaurants qui travaillent étroitement avec le secteur de la Petite Enfance doivent répondre à diverses règles : 

  • 50% des produits doivent être durables (Label rouge, AOC/AOP, Produit de la ferme, Pêche durable, PAT…) 
  • 20% de ces produits durables doivent être issus d’agriculture biologique. 

De ce fait, la place pour le bio en micro-crèche est obligatoire. Toutes les structures de la Petite Enfance doivent proposer au moins 20% de produits issus d’agriculture biologique dans les repas des enfants. Libre est à la structure de vouloir promouvoir le bio en guise d’engagement dans son projet d’accueil par exemple et de faire plus que 20% mais une chose est sûre ce n’est pas possible de faire moins 💚

Certaines structures font d’ailleurs le choix du 100% bio 🌿. Autrement dit que des aliments en passant par les produits quotidiens ménagers et utiles tout est issus d’agriculture biologique. Ces structures sont généralement tournées vers une approche plus responsable, la cuisine y est également souvent locale et de saison et les pédagogies suivies y sont alternatives : Montessori, Freinet, Steiner-Waldorf.. Comme quoi, un vent nouveau souffle sur les micro-crèches, elles savent se réinventer pour mettre l’enfant et son bien-être au cœur de tout 🥰 . 

Et toi alors, en tant que gestionnaire as-tu fait le choix de faire une plus grande part au bio dans tes assiettes ? Quel est ton rapport avec le bio ? Dis-moi tout en commentaire, je serais curieuse de lire ton avis là-dessus 👇🙂. 

Cet article pourrait te plaire :   Comment gérer le planning des enfants, le planning des employés ?

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *